individu


individu

individu [ ɛ̃dividy ] n. m.
• 1242; lat. individuum « corps indivisible »
I
1(Sens large) Sc. Tout être formant une unité distincte dans une classification. échantillon, 2. exemplaire, exemple, spécimen, unité; individualité. « des individus bien conservés de chaque espèce d'animaux, de plantes ou de minéraux » (Buffon). Math. Élément d'une population, en statistique.
Log. Terme inférieur d'une série, qui ne désigne plus de concept général et ne comporte plus de division logique (cf. Terme singulier, nom propre).
2Corps organisé vivant d'une existence propre et qui ne saurait être divisé sans être détruit. 1. animal, 2. plante. Le corps vivant « est un individu, et d'aucun autre objet [...] on ne peut en dire autant » (Bergson). Les individus d'une population, d'une colonie. Génotype et phénotype d'un individu.
3Unité élémentaire dont se composent les sociétés. Les individus d'une fourmilière.
Cour. Membre de l'espèce humaine. 2. être, homme, humain, 1. personne. « Tout individu porte une certaine combinaison génétique qui n'appartient qu'à lui » (J. Rostand). Sacrifier l'individu à l'espèce. L'individu et la société. « un ordre social rigoureux qui conserve [...] la dignité de l'individu » (Sartre). « Il n'y a pas sur la terre, physiquement comme moralement, deux individus identiques » (J. Hamburger). Langue propre à un individu ( idiolecte) . Tempérament propre à un individu ( idiosyncrasie) . Psychol. L'être humain, en tant qu'unité et identité extérieures, biologiques; en tant qu'être particulier différent de tous les autres. individualité , moi. L'individu et la personne.
II(1791) Cour. (souvent péj.) Personne quelconque, que l'on ne peut ou que l'on ne veut pas nommer (ne se dit pas d'une femme au sing.). homme. Un individu s'est présenté. quelqu'un. « un rassemblement d'individus des deux sexes » (Mac Orlan). personnage, 1. personne, quidam; fam. bonhomme, citoyen, gars, gus, mec, paroissien, particulier, type. C'est un drôle d'individu ( énergumène; fam. 2. coco, pistolet, zèbre, zig, zigoto) , un individu bizarre ( moineau, numéro, oiseau, phénomène) . Louche, sinistre, triste individu. Individu peu recommandable. vaurien, voyou. Dangereux individu. ⊗ CONTR. Collectivité; collection, corps, espèce, foule, groupe, peuple, population, société.

individu nom masculin (latin scolastique individuum, indivisible) Être vivant ou végétal, distinct et délimité. Être humain, personne par opposition au groupe, à la société, à la collectivité, à la masse : Les rapports de l'individu et de l'État. Personne que l'on ne connaît pas ou que l'on ne veut pas nommer ; personne en général : L'individu qui a commis le crime est recherché par la police. Personne dont on parle avec mépris : Un sinistre individu. Familier. Ce qui constitue la personne physique de quelqu'un, en particulier son corps : La partie la plus intime de son individu. En logique, élément d'un domaine d'interprétation. Élément d'une population statistique. ● individu (citations) nom masculin (latin scolastique individuum, indivisible) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à vaincre. Politique P.U.F. Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Les nations étant inévitablement plus bêtes que les individus, toute pensée a le devoir de se sentir en révolte. Correspondance avec Romain Rolland, « Salut et Fraternité » Albin Michel Jacques Bainville Vincennes 1879-Paris 1936 Académie française, 1935 Le pouvoir d'oublier, très fort chez les individus, l'est encore plus dans les sociétés humaines. Lectures Fayard Simone de Beauvoir Paris 1908-Paris 1986 Entre deux individus, l'harmonie n'est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir. La Force de l'âge Gallimard Henri Bergson Paris 1859-Paris 1941 […] L'humanité entière, dans l'espace et dans le temps, est une immense armée qui galope à côté de chacun de nous, en avant et en arrière de nous… L'Évolution créatrice P.U.F. Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline Courbevoie 1894-Meudon 1961 C'est un garçon sans importance collective, c'est tout juste un individu. L'Église Gallimard Cité par Jean-Paul Sartre : Épigraphe de La Nausée Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne Barbezieux 1884-La Frette-sur-Seine 1968 Chacun est seul de sa race. Propos comme ça Grasset André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 Un personnage n'est pas un individu en mieux. Les Chênes qu'on abat Gallimard André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 L'individu s'oppose à la collectivité, mais il s'en nourrit. Le Temps du mépris Gallimard Georges Poulet Chênée 1902-Bruxelles 1991 Le XVIIe siècle est l'époque où l'être individuel découvre son isolement. Études sur le temps humain, Introduction Plon Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 La nature […] continue les races et ne prévoit pas les individus […]. Chroniques, Vacances de Pâques Jules Romains, pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972 Académie française, 1946 L'individu ne peut pas avoir raison indéfiniment contre l'humanité. Les Hommes de bonne volonté, les Amours enfantines Flammarion Alexandre Vinet Ouchy 1797-Clarens 1847 Les individus sont sortis de l'état sauvage, les nations y sont restées. Philosophie et morale sociale individu (synonymes) nom masculin (latin scolastique individuum, indivisible) Être humain, personne par opposition au groupe, à la société, à...
Synonymes :
- créature
- être
Personne que l'on ne connaît pas ou que l'on ne...
Synonymes :
Personne dont on parle avec mépris
Synonymes :
- citoyen (familier)
- énergumène
- gars (familier)
- gus (populaire)
- moineau (familier)
- oiseau (familier)
- olibrius (familier)
- type (familier)
- zèbre (familier)
- zigoto (populaire)
- zigue (populaire)

individu
n. m.
d1./d Tout être organisé, animal ou végétal, qui ne peut être divisé sans perdre ses caractères distinctifs, sans être détruit.
d2./d SC NAT, BIOL être concret qui entre dans l'extension d'une espèce. Le genre, l'espèce, l'individu.
d3./d être humain considéré isolément par rapport à la collectivité. L'individu et l'état, et la société.Syn. (Réunion) monde.
d4./d Cour., péjor. Personne quelconque que l'on ne peut nommer ou que l'on méprise. Qui est cet individu? Un sinistre individu.

⇒INDIVIDU, subst. masc.
A. — [En tant qu'être ayant une existence propre]
1. Tout être concret, donné dans l'expérience, possédant une unité de caractères et formant un tout reconnaissable. Un roman, un poème, un tableau, un morceau de musique sont des individus, c'est-à-dire des êtres où l'on ne peut distinguer l'expression de l'exprimé, dont le sens n'est accessible que par un contact direct et qui rayonnent leur signification sans quitter leur place temporelle et spatiale (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 177) :
1. Dans l'usage général (et en philosophie) un individu est un objet de pensée appartenant à l'extériorité ou à nos représentations, déterminé et reconnaissable. Il porte un nom « commun » mais se distingue « matériellement » des autres individus portant le même nom.
LEGRAND 1972.
Spécialement
a) BIOL. (animale et végét.). Spécimen vivant appartenant à une espèce donnée; être organisé, vivant d'une existence propre et qui ne peut être divisé sans être détruit. Les individus qui composent une espèce zoologique; individus mâles d'une espèce. Dans un corps vivant très-simple, et qui n'a pas d'organes spéciaux, l'excédant de la nutrition rencontrant le terme qui fixe l'accroissement de l'individu, est alors employé à former et à développer une partie qui se sépare ensuite de ce corps vivant, et qui, continuant de vivre et de s'accroître, constitue un nouvel individu qui lui ressemble (LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 120). Ce n'est qu'à ces trois degrés supérieurs d'existence, l'organisme, la vie et la pensée, qu'on rencontre des individus : la nature brute n'offre que des échantillons (FRANCK 1875). V. dégénérer ex., espèce ex. 4, 5 :
2. Il n'est pas deux individus qui aient des garnitures géniques absolument pareilles, et c'est la raison fondamentale de la diversité courante des individus. Par la sélection des individus semblables, ou mieux par le moyen de la consanguinité, entretenue pendant une suite de générations, on parvient à unifier, à « homogénéiser » le matériel génétique, et à avoir des individus qui ont les mêmes gènes. C'est la lignée pure. Les premières lignées pures ont été obtenues en 1901 par Johannsen, qui a cultivé les plantes issues d'un seul pied de haricot.
CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. à la génét., 1936, p. 35.
b) LOG. Élément entrant dans l'extension d'une espèce; ce qui est indivisible en extension :
3. Aristote lui-même distingue expressément entre deux manières de concevoir l'universalité [une universalité essentielle et une universalité extensive] selon que le concept est regardé comme exprimant la nécessité d'une essence, ou simplement la totalité des individus d'une espèce ou des espèces d'un genre.
R. BLANCHÉ, La Log. et son hist., Paris, A. Colin, 1970, p. 33.
c) PHYS. Élément indivisible. (Ds ROB., Lar. Lang. fr.). Synon. atome.
CHIM., MINÉR., vieilli. Tout corps simple ou composé cristallisable ou volatil sans décomposition. (Ds LITTRÉ, QUILLET 1965). La véritable espèce simple ne doit (...) comprendre, selon moi, que les individus dont tous les caractères chimiques, cristallographiques et optiques sont semblables (DES CLOIZEAUX, Propr. opt. biréfringentes, 1857, p. 4) :
4. Les produits organiques — sucres, saindoux, alcool, urée, etc. — passaient encore pour différer essentiellement des produits inorganiques parce qu'on les croyait dotés d'une mystérieuse « force vitale ». Cela n'empêchait pas les chimistes de les soumettre à tous les genres d'analyses usités en chimie minérale. Un jeune savant français réussit ainsi à prouver, dans ses Recherches chimiques sur les corps gras (1823), que ces derniers (huile, graisse, suif, beurre, etc.) étaient des individus chimiques parfaitement définis, composés d'un acide gras (acide margarique, oléique, stéarique, etc.) et de glycérine.
P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p. 228.
d) STAT. Élément d'une population. Les « individus » de la population d'enquête ont tous les caractéristiques exigées par l'enquête (MUCCH. Sc. soc. 1969, s.v. population). :
5. ... une autre assimilation abusive, qui procède d'une conception statistique du social, risque encore de dénaturer l'enquête sociologique. Il s'agit, cette fois, de l'assimilation, courante dans les enquêtes dites d'opinion publique, de la réalité sociologique à une « population » statistique, c'est-à-dire un ensemble d'individus définis par une même caractéristique.
Traité sociol., 1967, p. 137.
e) TAXINOMIE. [Niveau de la classification des êtres vivants placé sous l'espèce et ne comportant pas d'autre subdivision] :
6. Un philosophe, à la place de Cuvier, n'eût pas manqué de soutenir que les individus seuls existent, et que non-seulement les genres, mais les espèces même sont de pures abstractions destinées à représenter des caractères communs. Mais Cuvier, en vrai naturaliste, devait maintenir l'espèce, dont la réalité est établie par la loi de la génération : il fit plus, il maintint en quelque manière le genre, puisqu'il le fonda sur l'existence d'une harmonie entre les organes des êtres, leurs fonctions et les fins qui leur sont proposées.
RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. 141.
2. En partic. Chaque être appartenant à l'espèce humaine. Diversité des individus humains; psychisme d'un individu; individu porteur de tares héréditaires; individu normal, sain; individu adulte. Destinée comme les autres animaux à naître et à produire, elle [la femme] a reçu comme eux l'attrait du plaisir, moyen de conservation pour l'espèce; la crainte de la douleur, moyen de conservation pour l'individu (DE LACLOS, Éduc. femmes, 1803, p. 430). Le nombre des naissances d'individus du sexe masculin et féminin est à peu près le même dans chaque groupe humain (LOWIE, Anthropol. cult., 1936, p. 267). V. espèce ex. 10 :
7. Ainsi, la vie nous apparaît comme chose rare en dehors de la terre; quant à l'humanité, il y a apparence que nous autres, hommes terrestres, en sommes les seuls représentants; et, dans cette espèce qui sans doute ailleurs n'a point sa pareille, chaque individu lui-même est sans pareil. Chacun de nous représente un objet certainement unique dans un groupe vraisemblablement unique.
J. ROSTAND, Pensées d'un biologiste, Paris, Stock, 1978 [1939], p. 94.
3. Courant
a) Être, personne. Il y a deux individus en toi : un mystique et un raisonneur. Les deux sont en guerre. Il s'agit d'arrêter le conflit (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 250). Quand on nous eut remis pour terminer une plaquette de métal qui portait notre numéro, nous cessâmes tout à fait d'être des individus pour devenir des matricules (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 48) :
8. Il est un âge, l'extrême jeunesse, où l'on aime le sexe; une femme aime un homme, un homme aime une femme, comme on prend un breuvage, parce qu'on a soif. Ce n'est que plus tard qu'on choisit, qu'on aime l'individu, lui parce qu'il est lui, elle parce qu'elle est elle.
KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 236.
[Précédé d'un adj. poss., souvent fam.] Son individu. Sa personne, soi-même; sa santé, son corps. Avoir soin de son individu, conserver, soigner son individu (Ac.). Il est déjà cinq heures un quart... empoignons notre individu, et que ça ne traîne pas! il faut que nous roulions dans dix minutes (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 265). Sa casquette, son nez, sa redingote, tout son individu manquait de prestige (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 33). Chez moi — c'est un trait singulier de mon individu, — les remarques « objectives » précèdent facilement les autres (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1917, p. 454) :
9. Le tribunal, après en avoir délibéré : Attendu qu'il résulte du constat de Legruyère, huissier, et de plaintes au nombre imposant de treize mille six cent quatre-vingt-sept, que La Brige, au mépris des lois sur la décence, a découvert, mis à jour et publiquement révélé une partie de son individu destinée à demeurer secrète...
COURTELINE, Article 330, 1900, p. 285.
PHILOS., PSYCHOL. [P. oppos. à personne] L'être humain en tant que réalisant son type et possédant une unité et une identité extérieures de nature biologique. La personne, c'est l'individu en tant qu'être raisonnable, tirant de lui-même, et non pas subissant du dehors, ce qui le met en relation universalisable avec autrui (LALANDE, Raison et normes, 1948, p. 82) :
10. J'étudiais des individus [it. ds le texte], je sais maintenant qu'ils ne sont tels que par les sujets transcendantaux qui s'y expriment. Cela leur confère une dignité particulière que j'exprime en disant que ce sont des personnes. Ces trois notions correspondent à des domaines différents : la première ressortit à la psychologie, la seconde à la métaphysique, la dernière à la morale. Il faut à la fois se garder de les confondre et apercevoir pourtant comment elles se relient l'une à l'autre.
G. BERGER, Caractère et personnalité, Paris, P.U.F., 1971 [1954], p. 117.
b) Homme anonyme, indéterminé. Relever le signalement d'un individu, un individu d'une quarantaine d'années. Hussonnet montra à Frédéric un individu qui fumait son brûle-gueule accoudé sur un balcon (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 113) :
11. ... il aperçut, à la place qu'il venait de quitter, un être, qui pouvait être un homme, car il en avait l'air assuré; qui pouvait être une femme, car il en avait le visage et les membres délicats (...). Son costume consistait en une robe de chambre, à manches plates, qui ne disait rien du sexe de l'individu qui le portait.
SOULIÉ, Mém. diable, t. 1, 1837, p. 13.
Péj. Homme que l'on ne veut pas nommer parce qu'on le méprise ou parce qu'on veut se moquer de lui. Quel est cet individu! (LITTRÉ). La face terrible, les poings serrés, il bégayait qu'il étranglerait ce sale individu, s'il la traitait encore de folle (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 241). Enfin vous n'allez pas me forcer à faire le panégyrique de cet individu tout de même? (ANOUILH, Répét., 1950, I, p. 27) :
12. — Non, non, on ne peut pas remettre ainsi un rendez-vous de Son Altesse; il faut y aller tout de suite. Peut-être s'agit-il d'une affaire importante. Christophe haussa les épaules : — Importante? comme si ces individus pouvaient avoir quelque chose d'important à vous dire!... Il va m'exposer ses idées sur la musique. Ce sera gai!...
ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 493.
SYNT. Individu bizarre, compromettant, dangereux, dégoûtant, grotesque, infect, louche, méprisable, (peu) recommandable, répugnant, suspect; affreux, ignoble, piètre, sinistre, triste individu; drôle d'individu.
Rem. 1.Sauf possibilité au plur. (individus des deux sexes) et sans nuance péj., on ne relève pas, dans notre docum., d'emploi de individu pour désigner une femme. 2. Qq. dict. du XIXe s. enregistrent l'emploi adj. de individu, vx, uniquement en parlant de la Sainte Trinité. La Trinité est individue, c'est-à-dire ne peut être divisée (LITTRÉ).
B. — [En tant qu'être vivant au sein d'une société]
1. Chaque unité d'une colonie, d'une société. Une population d'environ trente mille individus. Les individus d'une colonie de coraux (ROB.). Les abeilles ne vivent dans une société si intime, que parce qu'elles naissent d'une seule mère, et qu'elles sont élevées dans la même ruche. Une série d'individus, nés ensemble, forme leur famille, et une série des mêmes familles voisines et contemporaines compose une tribu dont tous les membres s'entr'aident (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 304) :
13. ... dans une ruche ou dans une fourmilière, l'individu est rivé à son emploi par sa structure, et l'organisation est relativement invariable, tandis que la cité humaine est de forme variable, ouverte à tous les progrès.
BERGSON, Deux sources, 1932, p. 22.
2. En partic. L'être humain considéré isolément dans la collectivité, la communauté dont il fait partie. Synon. homme, personne. La nation est-elle souveraine, quand le plus grand nombre des individus qui la composent est dépouillé des droits politiques qui constituent la souveraineté? (ROBESP., Discours, Marc d'argent, t. 7, 1791, p. 162). Quand l'État n'était pas une grosse machine (...), mais une cité perceptible aux sens et proportionnée aux capacités ordinaires de l'individu, l'homme l'aimait (TAINE, Voy. Ital., t. 2, 1866, p. 58). Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne (Déclar. univ. Dr. Homme, 1949, p. 6). V. adhésion ex. 7, aggloméré ex. 20, atomistique ex. 3 :
14. Le droit et la morale, c'est l'ensemble des liens qui nous attachent les uns aux autres et à la société, qui font de la masse des individus un agrégat et un cohérent. Est moral, peut-on dire, tout ce qui est source de solidarité, tout ce qui force l'homme à compter avec autrui, à régler ses mouvements sur autre chose que les impulsions de son égoïsme, et la moralité est d'autant plus solide que ces liens sont plus nombreux et plus forts.
DURKHEIM, Division trav., 1893, p. 394.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. 1377 [ms. du XVIe s.] (LANFRANC, Chirurgie, BN 1323, f° 110c ds GDF. Compl. : Les complexions particulieres sont infinites selonc le individue). A. 1. 1546 « tout être formant une unité distincte (p. oppos. à genre et espèce) » (RABELAIS, Tiers Livre, chap. VIII, éd. M. A. Screech, p. 70); 2. 1546 son individu « sa propre personne, soi-même » (ID., ibid., chap. XXXI, p. 218); 3. 1611 « atome » (COTGR. : Individu [...] a Moat); 4. 1680 « membre de l'espèce humaine » (RICH. : Socrate est un individu); 5. 1738 biol. « être organisé qui ne peut être divisé sans être détruit » (J. B. D'ARGENS, Lettres juives, t. 5, p. 123 : le fétus [...] étant enfin un individu distinct). B. 1. 1755 « membre d'une collectivité humaine » (ROUSSEAU, art. Economie ds Encyclop. t. 5, p. 342a); 2. 1814 « unité dont se compose une société (ici, animale) » (BERN. DE ST-P., supra). C. 1791 péj. « personne quelconque, que l'on ne veut (ou ne peut) pas nommer » (ROBESPIERRE, Discours, 21 juin ds A. VIGUIER, op. cit. infra, p. 109, note 36 : l'individu royal). II. Adj. 1486 « indivisible » (J. MICHEL, Mystère de la Passion, 163, éd. O. Jodogne, p. 4 : en simple essence individue). Empr. au lat. individuum « ce qui est indivisible; individu (p. oppos. à genre et espèce); atome » neutre subst. de l'adj. individuus « indivisible ». Fréq. abs. littér. : 6 795. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 11 132, b) 5 715; XXe s. : a) 9 294, b) 10 746. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 322. - VIGUIER (A.). Le Mot individu fait-il partie au 18e s. du vocab. socio-pol.? Cah. Lexicol. 1968, t. 13, pp. 95-127.

individu [ɛ̃dividy] n. m.
ÉTYM. 1377, Lanfranc; lat. médiéval individuum « ce qui est indivisible; individu (opposé à genre, espèce) », déjà « atome » en lat. class., substantivation de l'adj. individuus « indivis, indivisible », de in- (→ 1. In-), et dividuus « divisible, divisé », de dividere « diviser ». → Diviser, dividende.
1 Un individu, au sens le plus général et le plus complexe de ce mot, est un objet de pensée concret, déterminé, formant un tout reconnaissable, et consistant en un réel donné (…) par l'expérience (…) Ce sens, quoiqu'il ne soit pas fondamental au point de vue de l'étymologie, occupe cependant une position centrale par rapport aux autres sens de ce mot.
A. Lalande, Voc. de la philosophie, art. Individu.
———
I
1 (Sens large). Sc. Être formant une unité distincte, dans une série hiérarchique formée de genres (II., 1.) et d'espèces (III., 1.). Échantillon, exemplaire, spécimen, unité; individualité. || Classification des individus selon leurs caractères.
2 Se procurer des individus bien conservés de chaque espèce d'animaux, de plantes ou de minéraux (…)
Buffon, Hist. nat., Théor. terre, 1er disc., in Littré.
Log. « Terme inférieur d'une série, qui ne désigne plus de concept général et ne comporte plus de division logique » (Lalande). Singulier (terme).(1611). Phys. Élément indivisible (→ le sens étym. d'atome).
3 La question s'est posée de savoir s'il est possible de considérer les corpuscules (de l'atome) comme des individus physiques parfaitement définis et localisés dans l'espace.
L. de Broglie, in Cuvillier, Voc. de la philosophie, art. Individu.
2 (1738, D'Argens in T. L. F.). Biol., cour. Corps organisé vivant d'une existence propre et qui ne saurait être divisé sans être détruit. Animal, plante. || L'individu est le dernier terme de la classification. Espèce (III., A., 2., cit. 30), genre (II., 2., cit. 10). || Individus vivants, jeunes (→ Anéantir, cit. 7; gibier, cit. 3). || Procédés d'élevage permettant d'obtenir des individus, puis des races précoces (→ Accroissement, cit. 1). || Individus apprivoisés (cit. 1) d'une espèce sauvage. || Bétail se dit du genre, bestiaux (cit. 1) des individus. || Troupeau de cent individus. Tête.Sexe des individus (→ Femelle, cit. 4; hermaphrodite, cit. 7). || Génotype (cit. 1) et phénotype d'un individu. || Hérédité des individus (→ Caractère, cit. 17). || Germen (cit. 2) et soma d'un individu.
4 Si les individus ont une ressemblance parfaite, ou des différences si petites qu'on ne puisse les apercevoir qu'avec peine, ces individus seront de la même espèce; si les différences commencent à être sensibles (…) les individus seront d'une autre espèce, mais du même genre que les premiers (…)
Buffon, Hist. nat., Théor. terre, 1er disc.
5 Quoique le principe universel soit un, la nature ne donne rien d'absolu, ni même de complet; je ne vois que des individus. Tout animal, dans une espèce semblable, diffère en quelque chose de son voisin, et parmi les milliers de fruits que peut donner un même arbre, il est impossible d'en trouver deux identiques (…)
Baudelaire, Curiosités esthétiques, III, VII.
6 (…) le corps vivant (…) est-il un corps comme les autres (…) tandis que la subdivision de la matière en corps isolés est relative à notre perception (…) le corps vivant a été isolé et clos par la nature elle-même. Il se compose de parties hétérogènes qui se complètent les unes les autres. Il accomplit des fonctions diverses qui s'impliquent les unes les autres. C'est un individu, et d'aucun autre objet (…) on ne peut en dire autant (…) Sans doute, il est malaisé de déterminer (…) ce qui est individu et ce qui ne l'est pas (…)Pour que l'individualité fût parfaite, il faudrait qu'aucune partie détachée de l'organisme ne pût vivre séparément. Mais la reproduction deviendrait alors impossible (…) Le besoin même (que l'individualité) éprouve de se perpétuer dans le temps la condamne à n'être jamais complète dans l'espace.
H. Bergson, l'Évolution créatrice, I.
(Avec le nom spécifique ou générique en apposition) :
6.1 On a pu voir que l'espèce huître devienne par transformisme l'espèce papillon, mais un individu huître est toujours mort sur le rocher où l'attachait la coquille dont il ne pouvait pas sortir sans mourir.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 876.
3 (1680). Relativement à l'espèce humaine. Homme (I., cit. 17, 87 et 88), humain. || Les individus du genre (cit. 6) homme, de l'espèce (cit. 31) humaine; l'individu humain (→ Flux, cit. 4; idiosyncrasie, cit. 1). || Types sexuels de l'individu humain. Femme, homme, II.; → Hermaphrodite, cit. 2.
Hérédité (cit. 12), reproduction des individus (→ Eugénique, cit. 2; gamète, cit. 2).Individu bien portant, normal (→ Asphyxie, cit. 1; canon, cit. 3). || Individu âgé, malade (→ Gérontologie, cit.; hôpital, cit. 4). || La diversité des individus humains (→ Différer, cit. 13).
7 Claude Bernard se trouve amené à constater que si « la vérité est dans le type, la réalité se trouve toujours en dehors de ce type et elle en diffère constamment. Or, pour le médecin, c'est là une chose très importante. C'est à l'individu qu'il a toujours affaire. Il n'est point de médecin du type humain, de l'espèce humaine ». Le problème théorique et pratique devient donc d'étudier « les rapports de l'individu avec le type ». Ce rapport paraît être le suivant : « La nature a un type idéal en toutes choses, c'est positif; mais jamais ce type n'est réalisé. S'il était réalisé, il n'y aurait pas d'individus, tout le monde se ressemblerait. »
G. Canguilhem, la Connaissance de la vie, p. 197.
8 L'un des plus sûrs enseignements de la Génétique humaine est de nous révéler l'individualité, la personnalité de chacun des représentants de l'espèce. Tout individu porte une certaine combinaison génétique qui n'appartient qu'à lui (…)De chacun de nous, on peut dire, en toute rigueur, qu'il est un exemplaire unique et irreproductible de l'espèce.
Jean Rostand, l'Hérédité humaine, p. 98.
Être, personne.
9 (…) un tempérament très ardent, des passions vives, impétueuses, et des idées lentes à naître, embarrassées, et qui ne se présentent jamais qu'après coup. On dirait que mon cœur et mon esprit n'appartiennent pas au même individu.
Rousseau, les Confessions, III.
Philos., psychol. L'être humain, en tant qu'unité et identité extérieures, biologiques; en tant qu'être particulier, différent de tous les autres. Individualité, moi. || L'amour (cit. 50) de l'individu pour lui-même. || L'individu et la personne.
10 Ce qu'il y a de plus grave dans l'état de choses actuel, ce n'est pas qu'il (le monde moderne) blesse, qu'il affame, qu'il brûle et qu'il tue l'individu humain; c'est que, par une loi qui semble essentielle, il courbe chaque jour davantage la personne humaine sous le joug de la fatalité et l'accule à la démission.
Daniel-Rops, Ce qui meurt…, p. 13.
10.1 L'individu est la plus étrange invention de l'homme.
Valéry, Cahiers, t. II, Pl., p. 1464.
———
II (1751). Sc. Unité élémentaire (d'une société). || Les individus d'une fourmilière, d'une ruche, d'une colonie de coraux. || L'individu-mère, l'individu-père.
Par analogie :
10.2 Quelques Flagellaires se reproduisent par gemmiparité. Le protoplasme d'une partie de leur corps produit de petits bourgeons, qui se séparent ensuite de l'individu-mère, et deviennent chacun un individu complet.
Cours de zoologie gén. et médicale 1895, p. 103, in D. D. L., II, 15.
11 Le corps nous apparaît (…) comme (…) une gigantesque association de diverses races cellulaires dont chacune se compose de milliards d'individus (…) Et cependant, ces foules immenses se comportent comme un être essentiellement un.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, III, XII.
Cour. Membre d'une collectivité humaine. Homme, personne. || Chaque individu (→ Bienveillant, cit. 3). || Un individu exceptionnel (→ Cours, cit. 3), semblable aux autres (→ Étiqueter, cit. 2; fabriquer, cit. 8). || Autonomie (cit. 3) de l'individu (→ Autonome, cit. 4). || Individus groupés (cit. 6) en corps (cit. 44). || Collection (cit. 1 et 2), collectivité (cit. 2), conglomérat, entassement, masse d'individus (→ Affronter, cit. 7; assemblage, cit. 17). || La communauté (cit. 3) des individus. || Individus contribuant à une œuvre collective (→ Alluvion, cit. 3).
Collectif. (L'individu). || L'individu opposé à la société; l'individu et la société (→ Carence, cit. 2; humiliation, cit. 14; imiter, cit. 6). || L'individu et la collectivité (cit. 1), et l'ensemble (cit. 12), et la foule (cit. 11), et la masse, et le peuple (→ Enracinement, cit.; file, cit. 10). || L'individu et la famille (cit. 16 et 29), et la classe, et la race, et la nation (→ Aboutissant, cit. 2; antisocial, cit. 1; caractéristique, cit. 1; exercer, cit. 28; fonction, cit. 21).L'individu et l'État (cit. 115). → Braver, cit. 2; entité, cit. 5; immobiliser, cit. 8. || L'individu et la vie publique (→ Efficacité, cit. 7). || Les droits de l'individu (→ Entreprendre, cit. 23). || Culte, exaltation de l'individu. Individualisme. || L'anéantissement (cit. 7) de l'individu…L'individu, en droit (→ Absence, cit. 12; accomplir, cit. 5; état, cit. 67).
11.1 La société n'est-elle pas autorisée à ne jamais souffrir dans son sein celui qui se déclare contre elle ? Et l'individu qui s'isole, peut-il lutter contre tous ?
Sade, Justine…, t. I, p. 51.
12 (…) le haschisch, comme toutes les joies solitaires, rend l'individu inutile aux hommes et la société superflue pour l'individu (…)
Baudelaire, les Paradis artificiels, Poème du hachisch, V.
13 Pour lui (l'esprit positif), l'homme proprement dit n'existe pas, il ne peut exister que l'Humanité (…) Si l'idée de société semble encore une abstraction de notre intelligence, c'est surtout en vertu de l'ancien régime philosophique; car, à vrai dire, c'est à l'idée d'individu qu'appartient un tel caractère, du moins chez notre espèce.
A. Comte, Discours sur l'esprit positif, p. 118 (éd. 1918).
14 L'individu ne saurait être libre tout seul; un petit nombre d'individus ne sauraient rester libres longtemps.
Anarcharsis Cloots, in Jaurès, Hist. socialiste, t. VIII, p. 59.
15 Il est vrai que la société n'est qu'une organisation d'individus, qu'elle est, comme Spencer l'avait dit jadis, ce que la font les individus qui la composent, mais il est vrai que ces individus qui créent la société sont créés, pétris, sculptés par elle. Il n'est rien dans l'individu qui ne soit social, si ce n'est l'individu en tant que synthèse unique au monde, irréductible à toute autre (…)
F. Paulhan, les Transformations sociales des sentiments, p. 98.
16 Le propre de l'individu, ce qui lui fait éprouver le plus vif sentiment de son être et de la particularité de cet être, c'est l'élément qui, en lui, est unique et incommunicable : la sensation (…) Le primat de l'individu se tourne en un primat de la sensation dans l'individu.
J.-R. Bloch, in Encycl. franç. de Monzie, 16, 12-11.
17 (…) les diverses facultés que je réunis forment un individu, et nous pouvons parler sans duperie de notre personnalité.L'homme est constitué par la société et impossible même à imaginer hors du milieu qui lui a donné son âme, mais il est aussi un individu, qu'on ne saurait entièrement expliquer par des influences sociales.
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 16.
18 Pour faire un individu, il faut une solitude.
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 29.
19 Il est (…) certain que de supprimer les droits de l'individu rend un État beaucoup plus fort.
Julien Benda, la Trahison des clercs, Préface éd. 1946, p. 29.
20 (…) souhait contradictoire et déchirant d'un ordre social rigoureux qui conserve pourtant la dignité de l'individu (…)
Sartre, Situations I, p. 226.
21 (…) la révolte (…) bien qu'elle naisse dans ce que l'homme a de plus strictement individuel, met en cause la notion même d'individu. Si l'individu (…) accepte de mourir (…) dans le mouvement de sa révolte, il montre par là qu'il se sacrifie au bénéfice d'un bien dont il estime qu'il déborde sa propre destinée.
Camus, l'Homme révolté, p. 28.
Spécialt (opposé à personne) :
21.1 Je m'expliquerais d'une façon imparfaite si je disais qu'il n'y a pas pour les Bororo de mort naturelle : un homme n'est pas pour eux un individu mais une personne. Il fait partie d'un univers sociologique (…)
Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques, p. 201.
———
III (1791, Robespierre, in T. L. F.). Cour. (Souvent péj.). Personne, être humain quelconque, que l'on ne peut ou que l'on ne veut pas nommer. Homme.REM. On peut parler d'individus des deux sexes, mais on n'emploierait pas individu, au singulier, pour désigner une femme. — Un individu s'est présenté (→ Le premier venu; je ne sais qui…). || Qui est cet individu ? Bonhomme, bougre, citoyen, client, gaillard, gars, indien, mec, paroissien, particulier, personnage, personne, quidam, type, zig. || C'est un drôle d'individu ( Pistolet), un individu bizarre. Oiseau, phénomène.Péj. Coco, monsieur (un joli monsieur), sieur, sire (un triste sire), vaurien, voyou. || Individu peu recommandable, méprisable (→ Un pas grand-chose). || Des individus suspects (→ Espionner, cit. 2), indésirables. || Louche, sinistre individu (→ Épave, cit. 9). || Sale, triste individu. || Individu sans aveu, sans foi ni loi. || Dangereux individu.REM. Même lorsqu'il n'est pas franchement péjoratif, individu marque généralement un certain mépris, une certaine ironie.
22 J'ai connu un individu dont la vue affaiblie retrouvait dans l'ivresse toute sa force perçante primitive.
Baudelaire, Du vin et du hachisch, III.
23 Elle (…) se trouva mêlée à un rassemblement d'individus des deux sexes qui commentaient avec véhémence un événement de qualité.
P. Mac Orlan, Quai des brumes, X.
Fam. et vieilli. || Son individu : soi-même (→ Sa petite personne). || « Avoir soin de son individu, conserver, soigner son individu » (Académie).
24 Mon petit individu a besoin de si peu pour subsister que je n'y ai pas eu recours.
G. Sand, Lettres à Musset, IV, 29 avr. 1834.
25 (…) il y a en mon individu une toquade, une maladie de trouver quelque chose qui fasse de nous des gens célèbres (…) des gens dont on parle, entends-tu ?
Ed. de Goncourt, les Frères Zemganno, L.
DÉR. Individuel. V. Individuer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • individu — Individu. s. m. Terme dogmatique qui se dit de chaque estre singulier par rapport à l espece dont il fait partie. Il se dit principalement des personnes en particulier. Conserver son individu. avoir soin de son individu. Et cela ne se dit qu en… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • individú — individu m. individu …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Individu — Un individu est ce qui ne peut être ni partagé ni divisé sans perdre les caractéristiques qui lui sont propres. Il désigne le plus souvent une personne dans le langage courant et peut avoir des acceptions sensiblement différentes suivant les… …   Wikipédia en Français

  • Individu —          ALAIN (Émile Auguste Chartier, dit)     Bio express : Philosophe et essayiste français (1868 1951)     «Les nations étant inévitablement plus bêtes que les individus, toute pensée a le devoir de se sentir en révolte.»     Source :… …   Dictionnaire des citations politiques

  • individu — (in di vi du) s. m. 1°   Terme scientifique. Tout corps considéré comme un tout distinct par rapport à l espèce à laquelle il appartient. Le genre, l espèce et l individu. •   Un intervalle immense sépare les êtres vivants du reste des corps… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INDIVIDU — s. m. T. didactique. Il se dit de Chaque être organisé, soit animal, soit végétal, par rapport à l espèce à laquelle il appartient. Le genre, l espèce et l individu. Chaque individu.   Il se dit particulièrement Des personnes. Tous les individus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • INDIVIDU — n. m. T. didactique Chaque être organisé, soit animal, soit végétal, par rapport à l’espèce à laquelle il appartient. Le genre, l’espèce et l’individu. Il se dit particulièrement des Personnes, en termes de Législation, d’Administration et de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • individu — in|di|vi|du Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • individu — nm. => Type …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Individu —    см. Индивидуум …   Философский словарь Спонвиля


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.